France Bleu Occitanie : Petits Cadors dans le dossier "Nouvelle éco"

Nous remercions Marius Delaunay qui parle des Petits Cadors dans le dossier "La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie". En effet, pour beaucoup cet événement marque un virage dans la manière de consommer, et vous êtes de plus en plus nombreux à être attentifs aux produits que vous achetez. Valoriser une économie locale, bienveillante et éco-responsable vous tient à cœur, et ça tombe bien, ce sont nos valeurs depuis l'origine de cette aventure !

La nouvelle éco : des coussins toulousains ergonomiques et adaptés à toutes les situations

La start-up toulousaine Les Petits Cadors fabrique des coussins ergonomiques adaptés aux trajets en voiture, sur un hamac ou encore sur une chaise. Fabriqués près de Toulouse à Nailloux, plus de 10.000 oreillers de ce style se sont déjà vendus.

Le concept est venu d'une expérience de la vie de tous les jours. D'un simple trajet en voiture où Laurent Padiou, le fondateur de la marque avec sa femme Muriel, achète un oreiller pour ses enfants. "Un simple oreiller en U comme on en trouve dans toutes les aires d'autoroute", pas adapté pour trouver le sommeil selon Laurent. Leur vient alors l'idée de fabriquer eux-mêmes leurs propres oreillers travaillés spécialement pour les trajets sur la banquette arrière ou même à la place du copilote. L'oreiller Isidor, la coqueluche de la marque Les Petits Cadors, est né.

Des oreillers de toutes sortes

La marque Les Petits Cadors est lancée il y a près de deux ans, et les premiers modèles Isidor sont vendus en décembre 2018. Un an et demi après, plus de 10.000 oreillers ont été vendus. Prévus pour les trajets en voiture donc, mais aussi pour les siestes sur le hamac, sur une chaise et même un oreiller prévu pour deux... L'oreiller Isidor a même gagné la médaille d'or au Concours Lépine 2019.

Tous les modèles se veulent éco-responsables, fabriqués en France et au plus près de Toulouse, là où habitent les deux créateurs. Il y a donc un atelier situé à Nailloux, tout en travaillant avec un atelier de confection du tissu basé à Pau et un fournisseur de fibres recyclées basé à L'Isle-Jourdain dans le Gers. Les Petits Cadors emploient aujourd'hui trois personnes pour la fabrication de leurs modèles.

Une activité en hausse

Les oreillers sont vendus entre 29 et 49 euros suivant les modèles. Et depuis le déconfinement, Laurent Padiou remarque une augmentation notable des ventes, notamment pour le produit-phare de la marque, l'oreiller Isidor "Un oreiller particulièrement prisé cet été pour les départs en vacances en voiture".

> Lire l'article complet sur le site de France Bleu Occitanie

notre best seller